Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Ginette Salvas

 

Les poignées de main dans le monde

(extrait du livre) Les règles fondamentales du protocole en format PDF.

Un proverbe dit :

« À qui sait comprendre, peu de mots suffisent » 

 

La façon dont vous serrez la main est déterminante. Les gens vous jugent beaucoup plus que vous ne le pensez en fonction de votre poignée de main.

 

Voici les différents types de poignées de main :

 

• La «sympathique »

• Le « poisson mort » 

• La « pompe à eau » 

• Le « broyeur » 

• La franche poignée de main

 

LORS D’UNE POIGNÉE DE MAIN, SOUVENEZ-VOUS DE CECI :

 

• Placez-vous en face de la personne.

• Regardez la personne dans les yeux lorsque vous lui serrez la main. Le contact des yeux varie d’un pays à l’autre.  Vaut mieux être prudent. 

• Une bonne poignée de main doit être ferme, mais ne pas broyer les os.

• Assurez-vous que les deux paumes et les deux palmes se touchent.

• Présentez la main droite ouverte, le pouce pointé vers le haut.

• Si vous vous demandez qui doit tendre la main d’abord, pourquoi ne pas initier le geste vous-même? Il s’agit toujours d’un geste positif.

 

Les habitudes internationales de serrer la main

 

La manière la plus courante d’approcher quelqu’un en société et en affaires est de lui présenter la main, que ce soit ici ou à l’étranger.

 

Une poignée de main universelle consiste à  avancer sa main le pouce bien levé afin que la main soit facile d’accès pour l’autre personne.  Les paumes et les palmes doivent se toucher. Si vous offrez une main molle, le pouce vers le bas ou la main en plongée, le contact n’est pas assuré et l’impression qu’on laisse est celle d’une personne timide et sans énergie.

 

Lors d’une réunion, l’étiquette demande qu’on serre la main de chaque personne se trouvant dans un groupe. Il n’est pas de mise de saluer les gens d’un seul signal en disant : « Salut tout le monde! » Ce geste, surtout à l’étranger et pour les étrangers en visite ici, peut choquer et certainement être remarqué. L’étiquette exige de serrer la main en arrivant et en partant.

 

Les Européens : Toutes les occasions sont bonnes pour se donner la main en Europe. C’est une façon de prendre contact avec les gens : en arrivant ou en se quittant pour un repas, au bureau, dans la rue ou à l’intérieur des entreprises. Dans un groupe, on donnera la main à la personne la plus âgée ou à celle occupant le plus haut poste. C’est la personne la plus âgée ou au rang le plus élevé qui tendra la main la première.

 

Les femmes se serrent la main. C’est la femme qui offrira sa main en premier lieu à l’homme. Si une femme d’affaires canadienne ou américaine ne se soumet pas à cette règle avec un Européen, elle perd sa crédibilité.

 

Les Arabes : Leur poignée de main est plus molle et dure plus longtemps que la nôtre. Si on retire sa main trop vite, ce geste est considéré comme un manque de politesse et comme un refus.

 

Les Japonais : Ils serrent la main en la secouant une fois d’un geste ferme. Souvent la poignée de main est combinée avec la révérence. Il est souhaitable de répondre par une révérence.

 

Où que vous soyez au monde, il est impensable de ne pas serrer la main au début et à la fin d’une réunion d’affaires ou sociale.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article