Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Ginette Salvas

L’Art de la conversation intelligente

Question : Cette question m’est souvent posée lors de mes ateliers, conférences ou webinaires: « Je me sens à l’aise avec des personnes peu ou totalement inconnues lorsque je parle affaires avec elles. Lorsque vient le temps de parler d’autres sujets, je ne sais pas quoi dire. Pouvez-vous m’aider ? » 

Réponse :

Tout d’abord ne vous en faites pas. Vous n’êtes pas unique dans cette situation.

Beaucoup de gens sont comme vous. Depuis notre tendre enfance, on nous a dit et redit de ne pas parler aux étrangers. On sait qu’en affaires, c’est le contraire qu’il faut faire. J’étais, il y a quelques années, dans la même situation que vous.

Pour bien maîtriser cet art, il faut apprendre à poser des questions et à respecter les étapes. Aussi simple que ça. Comparez la conversation à une partie de tennis. Si la balle tombe, vous êtes perdant. Posez une question. L’interlocuteur répond et conclut en vous posant une question. Vous répondez et concluez en posant une question à votre tour. Peut-être deviendrez-vous un Nadal de la conversation, c’est ce que je vous souhaite.

 Les 4 niveaux de conversation

  1. Conversations anodines « small talk ». À ce niveau, on parle de généralités : température, l’endroit de la rencontre, le trajet. Ces conversations anodines servent à établir le rapport et à rendre les gens à l’aise. Si cette première partie de la conversation se passe bien, passez au niveau 2. 
  1. Dévoilement de la personnalité. À ce niveau, vous parlez un peu de vous. C’est un signe d’ouverture envers l’autre. Parmi les sujets discutés : votre travail, vos intérêts, la municipalité ou le pays où vous habitez. Si ce niveau se passe bien, passez au niveau 3.
  1. Opinions. Vous pouvez partager vos opinions sur divers sujets : économie, les réseaux sociaux, les dernières lectures ou derniers films. N’abordez pas les sujets tabous afin de demeurer hors de danger. Parmi les principaux sujets tabous : religion, sexe, argent, politique.
  1. Points de vue personnel. À ce niveau, le lien de confiance est établi ou non. Vous pouvez parler du succès de vos enfants, de vos nouveaux projets. La conversation devient plus ouverte, amicale et personnelle. Si vous croyez que la personne n’est pas digne de confiance, n’allez pas à ce niveau. 

Première rencontre

Entamez la conversation vous-même, n’attendez pas que l’on vous aborde.

Avec les gens d’affaires, ces questions sont infaillibles

Comment avez-vous démarré votre entreprise?

D’où vous est venue cette idée?

Avez-vous des projets d’expansion? 

Les compliments

J’apprécie votre sens de l’organisation lors de nos réunions. Cela facilite le travail de chacun.

Chacun son tour

Laissez aussi la parole aux autres et développez l’écoute active. Surtout ne soyez pas timide, car la personne qui vous fait face est sans doute aussi nerveuse que vous. 

Maintenant à vous la parole et bonne conversation! 

Ginette Salvas

École internationale d’étiquette et de protocole

www.ginettesalvas.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article